ROC ECLERC SENS
Logo

Les hommages

Photo 666357Monsieur JEAN-JACQUES REVERDY
Sincères condoléances à la famille. J'ai connu Jean Jacques à l'enp de Sens. Radioamateurs tous les deux nous étions des passionnés et nous avons souvent échangé des avis et des expériences dans le domaine technique. Je garderais pour toujours le souvenir d'un d'un collègue, d'un ami, d'un OM. F6IIX
Photo 662370Madame DOMINIQUE SAUVION
À MA TITE SŒUR… (partie 1/2)

Tu as toujours été pour nous,
Un symbole d’énergie positive,
Une Fête à toi toute seule,
Par l’ambiance que tu générais pour le plus grand bonheur de tous.

Souvent…

Alors que pour nous c’était compliqué,
Tu trouvais les justes mots,
Les justes phrases,
Afin de nous remotiver,
Nous réconforter…
Tu savais nous bousculer par tes bises chacun de nos instants,
Par une phrase, à nos fausses excuses...
        Et y rétorqués...

Tu nous montrait un horizon plus beau,
Afin que l’on puisse à nouveau respirer, rêver,
Notamment, par le sourire, à notre regard, tu as toujours su nous porter.
Bien plus qu’un symbole,
Tu incarnais et incarneras encore notre pilier,
Car, aujourd’hui, demain…
En nous tu vivras encore…
Comme tu y as toujours vécu,
En ceux qui ont eut l’honneur, la chance…
De te connaître… et de te reconnaître.

A chaque verre, chaque tasse, chaque bol…
Je continuerais à trinquer avec toi, de mon village à ton palier...
Et comme beaucoup d’entre nous, j’aurais encore chaque matin,
Ton sourire en mémoire, se reflétant au font de ma première tasse à café...
Ma Tite sœur de cœur et d’Or…
Et même si, aujourd’hui, tu dors,
Par ton attitude, en moi, tu as vaincu,
Chacun de mes démons, me donnant une force dans ma balance,
Pour affronter ma vie entre crainte et raisons d’existence,
Toujours une raison de renaître...

Incomparable,
Par ton attitude, ton dynamisme,
Ta joie de vivre,
De nous aider à avoir une excuse de faire la fête,
Par l’ambiance que tu y mettais,
Ou par la façon que tu avais de nous mêler au groupe,
De nous inclure et… nous décoincer...
Peu de gens je penses,
Me Comprendrons...
Comprendrons ma peine aujourd’hui…
Comprendrons peut-être, aussi,
A quel point je t’aimais, et t’aime encore,
Ma Tite sœur…
Peu de gens comprendrons peut-être aussi,
Que je puisses depuis si longtemps maintenant,
Te considérer comme ma sœur…

Mais,…

Je m’en fou…
Tu m’as surveillé, guidé, protégé,
Poussé à me relever,…
Réffléchir… si souvent…
Tu me manques…
Et je suis en colère de ne pas être là…
En colère… mais juste après moi.
Je continuerais à vivre avec toi en mémoire,
Mes souvenirs…
Tu vies, et vivras encore en moi…
Et à chaque fête, Tu seras là, près de nous, avec nous.
Photo 662370Madame DOMINIQUE SAUVION
À MA TITE SŒUR (Partie 2/2)

Petite étoile Filante,
Notre étoile guide,
Guide de sourire,
De Fêtes,
De nos chemins et de nos routes…
Aussi…

Pour beaucoup d’entre nous,
Moi, y compris,
Ton chemin, fut trop court,
Et dans cette vie trop filante,
Notre étoile, tu resteras…
J’ai beaucoup de peine,
Comme beaucoup d’entre nous.
Et dans cette attente,
De nous revoir,
Un peu plus près des étoiles,
De toi…

Afin de faire à nouveau la fête,
Dans une étreinte fraternelle,
Sache que je continue,
A écouter tes précieux conseils.
Tu es passé parmi nous,
Et… j’ai eut la chance de te connaître,
De croiser ta route, ton chemin,
Un peu de couleur,
Du bleu…
Du jaune…
Aussi…

A notre paysage,
Tu as déposé,
Un peu de douceur…
Quelques conseils…
Précieux…

Par amour, déposés.
Lorsque l’on croisait ton chemin…
Jamais nous ne pouvions t’oublier…
Ensoleillé le matin…
Chaque soirs, aussi.
Par ta joie, et tes sourires esquissés…

Puis les étoiles sont venues à leur tour,
T’inviter... à trinquer.
Imprévu, que tu n’as pu refuser…
Elles ont reconnue une très belle étoile,
Etoile, que l’on ne pourras oublier.
Rassure-toi Tite sœur,
Tu es parmis nous, et dans nos mémoires, nos coeurs,Ton nom et ton sourire,en chacun de nous, Y reste gravés…
Et même si tu es désormais sur les routes du Paradis,
Déploie tes Ailes Tite sœur…
Tu les as bien méritées.

Regarde…
Dans nos coeurs, elles y sont déjà gravés,
Par tout ce que tu nous à offerts et donné.
Nous devrons désormais nous résoudre,
A regarder le ciel,
Afin de te parler,
De trinquer… aussi.

Et même si pour certains,
Le ciel n’est qu’un peu de poudre…
Ou subterfuge de poudre aux yeux…
Pour certains, lointaines et artificielles...
Moi je sais… que l’une d’entre elle, ce sera toi…
Et je continuerais à croire en cela, et surtout… en toi.
Je lèverais ainsi mon verre,
En les regardant, en sachant que tu es là,
En continuant à trinquer avec toi…

JE T’AIME MA TITE SŒUR,

TON TI-FRÈRE, PASCAL
Photo 662370Madame DOMINIQUE SAUVION
Depuis plusieurs jours je suis sous le choc de cette triste nouvelle
Les mots me manque..
Je garde en mémoire la joie de vivre de Dominique..
Je pense fort a vous Pamela,Pascal Tiphaine ainsi que votre famille j'aurais tellement voulus être la auprès de vous.
        Tendre pensées
Claudie et kevin